Shadow De Janeiro chienne mi-ange, mi-démon

Shadow de Janeiro chienne mi-ange, mi-démon, nous en fait voir de toutes les couleurs. Mais à bien considérer les choses, elle reste une adorable louloute! Oh, on dirait Milou, le chien de Tintin! Je dois entendre cette phrase à peu près 20 fois par jour! Alors je t’arrête tout de suite, déjà de une, c’est fille, de deux, Milou il est tout blanc! De trois, c’est une Parson Russell rien à voir avec un fox terrier, non mais oh!

Shadow-milou-parson-russel

Milou-tintin-chien-shadow

Rien à voir n’est ce pas?????

SPA VS ÉLEVAGE

Willow n’était plus et Django, qui avait toujours vécu avec une copine de jeu, se retrouvait seul. De plus, nous avions très envie de « sauver »  un chien de sa prison.

Une longue reflexion s’est imposée. La perspective d’adopter dans un refuge comprenait certains risques et il fallait peser le pour et le contre.

L’enfermement d’un chien ou peu importe l’animal, dans une SPA, est vécu comme un traumatisme. L’abandon l’histoire personnelle, pour toutes ces raisons, une fois adopté, l’humain se doit de redoubler de travail pour récupérer la confiance perdue. Il doit guérir les traumatismes et rééduquer le loulou. Les chiens pratiquant l’art du mimétisme. J’ai eu peur qu’une fois la boule de poils adoptée, son comportement apeuré et anxieux face à son nouvel environnement ne réveille le trouble de Django. Tout d’abord, il fallait que je pense à son bien-être à lui.

Ces paramètres pris en compte, nous nous sommes, finalement, tournés vers un élevage de Parson Russel. Le Chéri et moi avons tout simplement craqué devant cette petite crevette. Toute de blanc vêtue avec pour seul signe distinctif, une petite oreille noire. Bien décidés à l’accueillir, nous  l’avons baptisée Shadow (ombre en français, ça sonne beaucoup moins bien), en hommage à sa petite tache sombre. Ensuite c’est devenu Shadow De Janeiro chienne mi-ange, mi-démon.

Shadow-chiot-parson-russelShadow-petite-chiot-parson-russel

Première rencontre

Ma maman et moi sommes allées la récupérer. Pendant que j’avais le dos tourné, je remplissais toute la paperasse, elle s’est prise d’affection pour une petite Jack Russel. Les parents, je vous jure, faut les surveiller comme le lait sur le feu.
Résultat des courses, nous sommes donc rentrées bien évidemment avec Shadow, mais aussi avec Happy. Deux tous petits, minuscules et absolument adorables chiots de 2 mois.

Shadow-happy-love-puppies-chiots-2

Shadow-de-janeiro-chienne-happy-dehors

Shadow-de-janeiro-chienne-happy

Les 2 minis boules de poils ont tout de suite fait connaissance avec Django. La rencontre a été parfaite, il y a eu beaucoup d’excitations, de reniflements et de jeux. Finalement au bout de 2 heures d’extérieur et d’intérieur, les 2 petiotes étaient bien KO. J’ai pensé très fort dans ma tête, « cool, elles vont tomber de sommeil comme des mouches et la première nuit va passer comme une lettre à la poste » .
L’arrivée d’un chiot, dans une maison, c’est génial mais les premières nuits, elles, le sont beaucoup, beaucoup moins!

Shadow-de-janeiro-chiot-dodo

Les premières nuits…

Au sujet du dodo spécial première nuit, l’amoureux et moi avons fait appel à notre comportementaliste canin Marlène et auprès de l’éleveuse. Finalement, nous avions décidé que la crevette dormirait dans un panier avec un de mes t-shirts dans la salle de bain. (On ne s’insurge pas, la salle de bain est à côté de notre chambre). Après cette journée bien turbulente, qu’elle venait de passer, j’avais très bon espoir qu’elle s’endorme rapidement… Mais que dalle!
Les avis divergent, certains vous disent de ne pas les faire dormir dans votre chambre, d’autres, qu’il faut les laisser couiner. Oui mais quand ça fait 2h qu’elle s’égosille les cordes vocales et qu’elle nous empêche de dormir, on n’a pas trop le choix. À 4h du matin, je me suis donc levée, j’ai récupéré les 2 terribles, direction le salon. Une petite sieste de quelques, bien calée contre moi, elle s’est endormie immédiatement.
Pour la deuxième nuit, nous avons changé notre fusil d’épaule. On a installé le panier sur le premier étage de ma table de chevet, à côté de moi. Tant qu’elle était si petite, je ne voulais pas la faire dormir avec Django. J’avais peur que pendant son sommeil, il ne lui fasse mal. Cette installation semblait convenir à tout le monde. Shadow, rassurée, s’endormait comme un bébé, le Didou et moi pouvions enfin en faire autant.

Shadow-de-janeiro-chienne-allongée

Un caractère bien trempé

Très vite, elle a prit ses marques dans la maison et très vite aussi elle a montré un petit caractère bien trempé. Comme j’ai été très stricte avec Django à cause de son trouble, j’ai été tout l’inverse avec cette chipie.  Shadow De Janeiro chienne mi-ange, mi-démon, est un amour de petit chien mais c’est aussi une véritable tête de mule. Adorable avec tout le monde, elle est joueuse, aventureuse, perspicace et incroyablement intelligente mais elle est aussi une diva des bacs à sable, une princesse crado et de temps en temps elle aime bien voir si l’herbe est plus verte chez les voisins.

Shadow-de-janeiro-chiot-portrait

Cette petite bouille a cette fâcheuse habitude de me faire tourner en bourrique (expression très moderne datant du Moyen-Age). Elle me nargue insolemment. Ce sont des minutes, des longues minutes de négociation à coup de croquettes. «Allez viens Shadow on y va», j’ai dis « ALLEZ VIENS SHADOW ON Y VA!!!!!!!!!!!!!! »

Shadow-négociations-chien-croquettes

L’unique autorité qu’elle respecte, c’est celle de Django. Je suis bien persuadée qu’elle nous fait des fucks à longueur de journée. Lui, c’est son protecteur, son âme-soeur, son lit, son coussin, son jouet. À eux deux ils forment un duo d’enfer, se sont les Tic & Tac version 2.0.

Shadow-de-janeiro-chienne-Django-portrait

Shadow-de-janeiro-Django On a banni de nos écrans, les reportages animaliers, Django veut bouffer la télé. Contrairement à Shadow, qui elle essaye d’attraper toutes les formes de ballons. Je ne vais pas me plaindre quand c’est du foot. À côté de ces petits désagréments, elle nous fait mourir de rire, à eux deux, ils nous apportent une dose d’amour incommensurable.

Shadow-de-janeiro-chienne-clin-d'oeil

le chien qui fait du bien

J’embarque régulièrement Shadow De Janeiro chienne mi-ange, mi-démon, quand je vais visiter mon grand-père en maison de retraite. À l’heure où ce sujet fait polémique, mon oncle, ma tante et moi avons eu la chance de trouver une structure qui s’occupe très bien de lui. Pourtant, lorsque je vais le voir, je suis toujours choquée de voir tous ces papis-mamies à moitié amorphes.
De nature ultra sensible, depuis toute petite, j’ai toujours envie d’aider les autres. Ma maman me compare souvent à un St Bernard (le chien dans Beethoven qui est souvent utilisé en montagne pour secourir les gens), la comparaison est peu flatteuse mais elle est vraie, du moins pour l’envie d’être utile, je vous rassure, je ne bave pas autant.

Être à l’écoute

Les bienfaits des animaux en matière de thérapie ne sont plus à prouver alors je me suis dit que ce serait une bonne idée de faire le test avec Shadow. Des premières visites un peu timides, je ne voulais pas me la jouer, miss monde arrive pour vous sortir de votre torpeur quotidienne. J’y suis donc allée doucement. Je devais être attentive aux signaux de Shadow, savoir si elle se sentait en confiance pour se faire caresser par de parfaits inconnus. Petit à petit, elle a pris ses marques. Mon grand-père qui n’est pas, à l’origine, un grand amoureux des bêtes, s’est pris d’affection pour ma chipie et le reste des habitants en a fait de même.

Le bonheur au bout des poils

La caresser leur procure instantanément un immense sourire et suffit à leur redonner un peu de bonheur. Si bien que si j’ai le malheur de venir seule, non seulement je me fais gentiment engueulée, mais en plus la conversation tourne autour de Shadow. Il faut bien l’admettre, je suis bien moins intéressante que ma partenaire à poils et qui plus est, je me laisse beaucoup moins caresser.

Shadow-de-janeiro-chienne

Il est vraiment impressionnant de voir ce que l’animal peut apporter émotionnellement à l’être humain. C’est surprenant d’être témoin de la petite lueur qui apparaît dans leurs yeux et de leurs sourires qui se dessinent à la simple vue de ma petite chienne.

À chaque fin de visite, je me dis que j’ai contribué de manière concrète et immédiate, à redonner un peu de baume au coeur à des papis/mamies qui en ont bien besoin.

En définitive

Cette Shadow De Janeiro chienne mi-ange, mi-démon nous donne du fil à retordre. En balance de tout ce qu’elle nous apporte, on peut bien supporter un peu de crottes par-ci, un peu d’aboiements par là et un soupçon d’insolence.

Qu’on se le dise, j’affectionne tous les animaux, mais j’ai un amour particulier pour les chiens.
J’aime ce lien unique qui lie l’humain à son compagnon à 4 pattes, le chien aime sans condition. Il est attaché à nous peu importe qui nous sommes ou ce que nous faisons. Il offre un bonheur simple en permanence ; il reste fidèle envers et contre tout.

Pour moi, le chien est véritablement le meilleur ami de l’homme.

Shadow-moi-chien-calin-4

Shadow-de-janeiro-chienne-portrait

11 commentaires sur “Shadow De Janeiro chienne mi-ange, mi-démon

  1. Hello ma belle Manue ♥, un magnifique article d’adoption ! Nous sommes dans le thème toute les deux avec nos bêbêtes 😉 ! J’adore car à travers ton article tu nous donnes également des conseils pour adopter et mettre à l’aise le ou la nouvel(le) arrivant(e) dans la famille ! Pleins d’émotions et de rire avec tes anecdotes, pleins de gros bisous

Laisser un commentaire