Le Grand Hôtel-Dieu

Retour sur une nouvelle escapade, à la découverte du centre commercial, le Grand Hôtel-Dieu.

Inauguré en grande pompe, le 27 avril 2018, j’ai un wagon voire un train de retard! Il semblerait que je n’en ai pas qu’un seul, d’ailleurs. Finalement, c’est plutôt, excitant de redécouvrir sa ville et ses nouveaux lieux. Tout bouge et tout change tellement vite. À vrai dire, cela devait faire bien 10 ans que je n’y avais pas mis un pied. Cela dit, avant de devenir un centre commercial, il s’agissait du tout premier hôpital de Lyon. Pas vraiment le genre d’endroit où on aime se balader…

Du centre hospitalier au centre commercial

Édifice emblématique du patrimoine lyonnais, l’Hôtel-Dieu est jusqu’en octobre 2010 un centre hospitalo-universitaire. Créé au XIIe siècle, il prendra la forme qu’on lui connait aujourd’hui au XVIIIe siècle grâce à l’un des plus grand architectes français néoclassiques de l’époque, Jacques Germains Soufflot. Sa construction terminée, cet hôpital devient donc un haut lieu de la médecine. J’ai eu entendu dire, bon nombre de légendes urbaines à propos de cet établissement, dont je tairais les histoires macabres.
Cependant, face aux besoins de la médecine moderne et aux attentes des patients, l’édifice n’est alors plus adapté aux exigences des activités médicales de pointe. Ainsi, pour ces raisons, mais aussi afin de rénover et céder ce « complexe  » exceptionnel, l’un des plus grands bâtiments de la presqu’île lyonnaise ferme ses portes.

Une métamorphose hors-norme, « la plus importante opération de réhabilitation privée d’un monument historique en France ». Trois ans de travaux ont été nécessaires pour transformer les lieux et les ouvrir au public. L’édifice sera en partie reconverti en hôtel de luxe, l’Intercontinental, et en centre commercial haut de gamme.

Haut de gamme, vous avez dit haut de gamme?

Mode, design, gastronomie et bien-être : quatre univers distincts que l’on retrouve dans ce monument historique. Sur le plan architectural, Le grand Hôtel-Dieu est grandiose. C’est un plaisir de prendre le temps de flâner à travers diverses cours reliées par des galeries et ponctuées d’arcades. Tu lèves les yeux au ciel et tu admires les magnifiques dômes, les clochers, les vitraux qui te ramènent des siècles en arrière. Respectueux de l’œuvre originelle, les architectes ont offert au monument une nouvelle jeunesse premium en conservant son l’enveloppe d’origine. C’est pour ainsi dire de toute beauté!

Food et compagnie

En ce qui concerne la restauration, ils ont mis les petits plats dans les grands. Tu travailles dans la com toi non?;). On retrouve de jolies enseignes telles que Buddha Bar, Les Halles Grand Hôtel-Dieu, Le Roy René, Beefhouse ou encore Sushi Shop. L’Hôtel Continental est quant à lui, fabuleux, dans un esprit contemporain et luxueux, avec une vue imprenable sur le Grand Dôme.

Shopping

En revanche, concernant la partie shopping, je suis tout simplement déçue. Je m’attendais à baver devant les vitrines de luxe telles que Dior, Chanel ou encore Givenchy. Des belles maisons qui ont déserté ou tout simplement jamais existé à Lyon. Et bien non… On retrouve des enseignes telle que Marie Sixtine ou encore Un Jour Ailleurs. Des boutiques somme toute assez classiques, qui ne me font pas grimper au rideau. Je trouve que la section shopping est, quant à elle, très ordinaire et pas aussi intéressante que je l’aurai souhaitée.

En conclusion, je me suis régalée quant à la beauté des lieux du centre commercial Le Grand Hôtel-Dieu, j’ai pu prendre de jolis clichés. Il me tarde de manger dans un des prestigieux restaurants et de siroter un cocktail au Buddha bar. Néanmoins, la partie shopping est une découverte, quant à elle, en demi-teinte… pas certaine d’aller faire les boutiques là-bas.

Une sombre histoire de mecs…

Et pour la petite anecdote, j’étais entrain de prendre des photos dans la partie centrale du Grand Hôtel-Dieu, quand j’aperçu deux hommes torse-nu, assis sur le toit d’un des bâtiments. Le panoramique qui s’offrait à moi étant plutôt fort sympathique visuellement, mais éblouie par le soleil, je ne distinguais pas les détails de leurs visages. Je me suis donc avancée pour leur demander l’autorisation de les shooter. La réponse fut aussi catégorique que ma demande, « non, c’est un peu compliqué », suivi d’un baiser envolé. Dans ces cas-là, je ne cherche pas à comprendre le « c’est un peu compliqué » et encore moins le bisou volant. Le type a dû croire que je lui faisais un plan file-moi ton 06. Merci, mais non merci, j’ai absolument tout ce qu’il me faut à la maison. Bête et disciplinée, j’ai pris mes cliques et mes claques et j’ai continué ma visite.

Laissant traîner mon oreille, au détour d’une terrasse voisine, j’entends le serveur répondre à une cliente « ne vous inquiétez pas, Rayane Bensetti a l’habitude de se caler ici ». Pardon? Alors le gars à qui je viens de demander de faire une photo, parce qu’esthétiquement je trouvais que c’était intéressant, c’est Ryanne Bensetti? Je comprends mieux sa réponse et son baiser volant. Il a dû me prendre pour une groupie qui voulait un souvenir de son idole…

Robe H&M
Sandales H&M
Sac Dolce & Gabbana
Boucles Réminiscence

Hôtel-Dieu-Entrée-principale
Hôtel-Dieu-Entrée
Entrée-Grand-Hôtel-DIeu
Alcoves-Grand-Hôtel-Dieu
Jardins-Hôtel-Dieu
Vitrail-Hôtel-Dieu
Portrait-sourire-jardins
Portrait-tête-en-l'air
Sac-Dolce-Gabbana
Sac-Dolce-Gabban
Tête-nuages-grand-Hôtel-Dieu
Portes-Grand-Hôtel-Dieu
Plafond-Grand-Hôtel-Dieu
Calissons-Le-roy-rené
Calissons-Le-Roy-René
Croix-HD
Couloir-Hôtel-Dieu
Bâtiment-HD
Clocher-Hôtel-Dieu
Alcove-Hôtel-Dieu

4 commentaires sur “Le Grand Hôtel-Dieu

  1. Photos sublimes, comme toujours, et quel plaisir de te voir !
    L’architecture me laisse toujours rêveuse, c’est somptueux, j’ai adoré te lire.
    Quant à l’anecdote, elle est… priceless !
    Des bisous ma Manue,
    Caro

    1. Merci ma Caro! J’ai adoré redécouvrir ce lieux chargé d’histoire, l’architecture est follement belle, c’est vraiment magnifique! Quant à Rayanne… quand on veut passer incognito, on évite de se mettre torse nu en haut d’un toit, dans un centre commercial. 😉 D bizoooooooooooooo ma Caro

Laisser un commentaire